Le Projet

DIRE-MED vise à renforcer les capacités des Bureaux des Relations Internationales (BRI) des établissements d’enseignement supérieur (EES) des pays partenaires à fin de les configurer en tant que Bureaux d’opportunités internationales au sens large:

  • Au niveau des EES: en fournissant des opportunités internationales de mobilité d’étude, d’enseignement, de stage, de formation, de recherches conjointes, dont les bénéficiaires directs seront les étudiants au sens large (incluant des off-campus students venus par des chemins non traditionnels: diplômés, jeunes entrepreneurs, jeunes professionnels), le personnel académique et non académique;
  • En dehors du contexte purement universitaire: en collaborant étroitement avec les autorités locales, régionales et nationales, avec les entreprises, et en particulier, avec les PME.

Utilisant la mobilité et les activités d’internationalisation à domicile (sud-sud, sud-nord, nord-sud) en tant que puissant outil pour l’ouverture à l’international, le résultat du renforcement des capacités du personnel des EES et du dialogue université-société, se traduira par la création d’un cadre de coopération académique dans le bassin méditerranéen.

Ce cadre contribuera à la mise en œuvre d’un processus de coopération durable et harmonieux entre les pays participants et à accroître et à améliorer la qualité des échanges d’étudiants, du personnel universitaire académique et non académique, ainsi qu’à encourager la coopération et la participation des entités locales et de la société en général. Les BRI serviront de centres catalyseurs fournissant des informations à des tiers, augmentant ainsi l’effet multiplicateur du projet.

Par ailleurs, le renforcement des compétences du personnel des BRI des EES sera un facteur important pour augmenter la compétitivité des universités concernées et contribuera à consolider la coopération entre elles (sud-sud).

Objectifs spécifiques

  • Créer un cadre de coopération pour faciliter les échanges d’étudiants au sens large, et du personnel académique et non académique des EES du Bassin Méditerranéen. Ce cadre de coopération visera à proposer une structure de coopération intégrative, transférable et réutilisable.
  • Articuler la coopération université-société à travers la promotion du dialogue interculturel et en renforçant l’esprit international et l’esprit d’entreprise dans la région, afin de dynamiser le marché du travail. Les BRI devenus « Bureaux d’opportunités internationales » seront capables, non seulement d’offrir des opportunités internationales pour leur communauté universitaire interne, mais également aux entreprises, associations, industries et parties prenantes qui pourront s’adresser aux Bureaux pour solliciter des (futurs) stagiaires et employés plus internationaux et mieux préparés, des études et des recherches à vocation internationale et, en général créant des rapports plus étroits université-entreprise et université-société.
  • Renforcer les capacités du personnel des BRI des EES des pays partenaires pour qu’ils dirigent la promotion des opportunités internationales et de la mobilité à des fins éducatives et de formation dans leur région et qu’ils favorisent l’internationalisation des universités. Les formations proposées et leur format auront aussi une vocation transmissible et transférable.
  • Agir sur les politiques futures pour consolider, améliorer et développer des nouveaux programmes et initiatives.

Groupes cibles

  • Le principal groupe cible du projet, et en particulier bénéficiaire des activités de renforcement de capacités, est le personnel des BRI des EES, notamment les directeurs, coordinateurs techniques et techniciens, ainsi que le personnel impliqué dans les activités pilotes aux « sous-bénéficiaires » de ce projet. Les membres du personnel des BRI des EES impliquées dans le projet participeront à l’implémentation des activités du projet (recherche, définition du cadre de coopération, promotion du dialogue interculturel) et seront les bénéficiaires directs de la formation. A travers la formation, ce groupe cible sera formé professionnellement pour gérer et pour promouvoir les opportunités internationales pour la communauté universitaire au sein de leurs institutions et dans leur pays et région et pour être catalyseurs du dialogue université-société.
  • Le deuxième groupe cible est composé par la globalité de la communauté universitaire des EES, incluant le personnel académique (composé des professeurs et des enseignants- chercheurs…), les membres du personnel non académique et les étudiants au sens large (ce qui comprend également des étudiants off-campus ou étudiants arrivés à l’EES par des chemins « non conventionnels », tels que des jeunes professionnels, des jeunes entrepreneurs, des diplomes de retour à l’université à la recherche de nouvelles formations, etc.). Ils seront des bénéficiaires directs des activités pilotes qui leur offriront des opportunités internationales (mobilités et activités d’internationalisation à domicile), ainsi que des services fournis par les BRI. Les membres de ce groupe cible auront la possibilité d’augmenter leurs soft-skills et leurs compétences professionnelles et académiques grâce à leur participation aux activités pilotes.
  • Finalement, le troisième groupe cible est composé des acteurs de la société en général dans les pays concernés, notamment les entreprises (petites et moyennes entreprises ainsi que les grandes entreprises), les autorités locales, régionales et nationales, les associations professionnelles, les chambres de commerce et d’autres groupes d’intérêt. Ce groupe sera invité à participer aux séances d’information organisées lors des ateliers d’information à échelle locale, à participer aux activités dans le cadre du WP5 et sera un groupe cible en ce qui concerne les activités de diffusion du projet assurant un impact majeur du projet et également sa durabilité. La société bénéficiera de des professionnels, des jeunes, des chercheurs, des étudiants plus internationaux, plus formées et avec un esprit plus ouvert.